Nous n’en
avons
pas fini

avec les femmes du vin.

Filles de Vignes est un podcast sur les femmes dans le monde du vin, initié en 2020 par Marie-Ève Lacasse et Laurent Le Coustumer. Après avoir interviewé des dizaines de vigneronnes, parcouru des milliers de kilomètres, couvert 12 territoires viticoles et totalisé plus de 40 000 écoutes, nous n’en sommes pourtant qu’au début. Pourquoi ? Parce que nous n’aurons jamais assez écouté les femmes du vin. Ni sur ce qu’elles ont vécu en tant que femmes, ni sur ce qu’elles relèvent en fines observatrices d’un patriarcat galopant dans un milieu où elles sont encore considérées comme une anomalie.

La Saison 2 nous permet de poursuivre la récolte. Aux quatre coins de l’Europe, nous irons écouter leurs témoignages et vous les restituer avec le même plaisir que nous avons eu à le faire jusqu’ici.

Bonne écoute !

Écouter le dernier épisode

Filles de Vignes, saison 2, épisode 1

Maternité(s)

Marie-Thérèse Chappaz, Ilona Thétaz, Sandrine Caloz Valais (Suisse)

Les trois vigneronnes rencontrées au cours de notre séjour dans le Valais ont parlé de la maternité comme d’un moment clé d’éveil politique. Et malgré le fait qu’en Suisse le droit de vote des femmes n’arrive qu’en 1971, et que dans plusieurs villages il n’existe aucun système de crèche ou de cantine, rarement avons-nous entendu un discours et une attitude aussi militantes, presque de guerrières, en ce qui concerne la maternité.

Tous les épisodes

Le projet

Au cours de la première saison de Filles de Vignes, et plus souvent qu’on ne l’aurait espéré dans nos rêves journalistiques les plus fous, une pensée révolutionnaire féministe a affleuré du fond des chais. En ondes ou hors micro, les professionnelles interviewées ont fait l’éloge de la lenteur, de la fin du productivisme et du danger des produits phytosanitaires. Elles ont dénoncé l’empoisonnement légalisé par les entreprises agro-alimentaires, déploré des labels laxistes, et espéré plus d’une fois la mort du patriarcat.

Lire la suite